VERDUN (Village detruit BEZONVAUX)
Verdun 1916


Entrer un commentaire
0 Commentaire(s)

Situer sur Google maps ?
    (Cliquez sur une photo pour l'agrandir)
Photo 1 : Les villages détruits : Beaumont- Bezonvaux-Cumières- Douamont- Haumont- Fleury-devant-Douaumont- Louvemont- Ornes et Vaux. Neuf villages ont été rayés de la carte lors de la bataille de Verdun.Six d'entre eux n'ont jamais été reconstruits. Après la guerre- il a cependant été décidé de ne pas les rattacher à d'autres communes et d'ainsi conserver leur mémoire. Ils sont administrés par un conseil municipal de trois membres nommés par le préfet de la Meuse- avec un maire et deux adjoints. Ils ont toutes les prérogatives d'un maire à l'exception du vote pour les sénatoriales. J'ai choisi de vous présenter le site du village de BEZONVAUX qui est le mieux présenté et le plus documenté in situ. Il n'en reste rien mais le paysage- 100 ans après- garde les traces des millions d'obus tirés.
Photo 2 : Le plan de BEZONVAUX en 1913-
Photo 3 : Panneau d'information sur la population de BEZONVAUX
Photo 4 : Une chapelle du souvenir a été érigée pour perpetuer la mémoire de ceux qui ont vécu dans ce village et de ceux qui y sont morts.
Photo 5 : BEZONVAUX aujourd'hui
Photo 6 : Panneau d'information sur la vie du village
Photo 7 : Quelques ruines émergent encore de çi de là.
Photo 8 : A BEZONVAUX sont exposés quelques objets découverts sur le site. Ici- une tole touchée par un obus.
Photo 9 : Ici était une propriété.
Photo 10 : Là un pot à lait criblé d'éclats d'obus.
Photo 11 : Ici- les restes d'un caisson à munitions
Photo 13 : Les ruines du ""château"" de BEZONVAUX
Photo 14 : Le ""château"" de BEZONVAUX avant la guerre
Photo 15 : Panneau présentant la propriété Leonard
Photo 16 : Ici cette propriété aujourd'hui
Photo 18 : Ruines de la maison du curé
Photo 20 : Un canon abandonné
Photo 21 : Panneau décrivant la destruction du village de BEZONVAUX pendant la bataille de VERDUN
Photo 22 : Le monument aux morts de BEZONVAUX
Photo 23 : Une borne Vauthier avec l'inscription peu lisible : «BEZONVAUX Ici fut repoussé l’envahisseur 1918»- date qui correspond à la libération de Château-Thierry- ville où fut érigée la première borne. (Voir http://reims.14-18.over-blog.com/2013/11/les-bornes-de-la-ligne-de-front-de-paul-moreau-vauthier.html)
 Retour